Requiem de Mozart

  • Distribution :
    Aude Fabre, Soprano
    Laetitia Goepfert, Alto
    Gilles San Juan, Ténor
    Mickael Guedj, Baryton Basse
    Ensemble Vocal « Musiques en Jeux »
    Piano : Mark Sole-Léris et Frederic Chauvel
    Direction musicale : Alain Joutard

    Cette partition est probablement une commande du compositeur, musicographe et pianiste Maximilien Stadler (1748-1833). Personnalité musicale très en vue dans la vie culturelle viennoise du milieu du 19ème siècle, « l’abbé Stadler »(il occupa également des fonctions ecclésiastiques) était l’ami de Haydn, Mozart, Beethoven. Sa charge de Responsable des Archives Musicales Impériales de Vienne l’amena en particulier à régler la succession de Mozart.
    C’est Carl Czerny (1791-1857) qui est sollicité par Stadler pour réaliser cette transcription du Requiem de Mozart. Czerny est quant à lui reconnu comme un grand pédagogue du piano. Elève de Beethoven, il sera le professeur de Franz Liszt. Pratiquant lui-même de nombreuses transcriptions, Liszt est l’un des grands compositeurs qui donnera toutes ses lettres de noblesse à ce genre de pratique musicale, le piano étant à cette époque l’instrument roi, pratiqué dans de nombreux foyers de la bourgeoisie du 19ème siècle.
    Après avoir dirigé le Stabat Mater de Dvorak dans sa version originale pour piano chœur et solistes, j’ai grand plaisir à revisiter ce Requiem de Mozart que j’ai dirigé maintes fois avec orchestre, et qui dans cette version « Piano quatre mains » de Czerny place les interprètes et les auditeurs dans l’intimité d’un chef-d’œuvre, au plus près du dessin des lignes musicales et de leurs intensions expressives. Avoir à nos côtés pour partager cette aventure musicale les pianistes Frédéric Chauvel et Mark Sole-leris, grands spécialistes du répertoire « piano quatre mains », nous permet un travail artistique tout en finesse entre la texture vocale des solistes et des chœurs et les couleurs d’un clavier très habilement mis en valeur par Czerny.

  • Affiche-Requiem

Laisser un commentaire