Patrick Garayt

Ténor

Patrick-GaraytAprès des études de piano au Conservatoire de la ville de Valence, Patrick GARAYT travaille sa voix dès l’âge de dix-huit ans. Commence alors pour ce jeune artiste une brillante carrière qui, menée avec intelligence et patience, le conduira à chanter dans toute l’Europe, allant même jusqu’en Ukraine, Russie, ou au Paraguay et dernièrement à Vilnius (Lituanie) où il interpréta le rôle de Tamino de « La Flûte Enchantée » de Mozart sous la baguette de G. RINCKEVICIUS… Citons sa participation au Festival de la Chaise-Dieu dans la Passion selon ST Matthieu de JS Bach avec l’Orchestre d’Auvergne sous la direction d’ARIE VAN BEEK, David Penittente de MOZART au Festival d’Automne de Prague, avec l’Orchestre de Chambre de SALZBOURG ainsi que le rôle titre de la Damnation de Faust de BERLIOZ à EKATERINBOURG (Russie) sous la direction de DMITRY LIIS (Conductor of the Ural Philarmonic Orchestra)…
Il vient de participer aux 19 éme Victoires de la Musique sous la direction de Yoel LEVI et l’Orchestre National d’Ile de France.
En mai 2012 dernier il a chanté sous la direction de Andreas Meisner et le New Philharmonie de Westfalen : La Terre Promise de J. Massenet.

Il vient d’interpréter à Paris sous la direction Amine Kouider à l’UNESCO le rôle de Turridu de la Cavalleria Rusticana de Pietro Mascagni et à Lyon sous la direction de Philippe Fournier le rôle de Cavaradossi de la Tosca de Giacomo Puccini.

Il se produit régulièrement dans en récital, Vitoria Hall de Genève, grange au lac d’Evian, opéra de Vichy, de Vienne et Salzbourg sont ses derniers lieux de concert.

Se produisant dans un répertoire exceptionnellement large, Patrick GARAYT est l’un des ténors les plus appréciés pour ses qualités musicales et pour sa voix : tout à la fois chaude, agile, souple et puissante. Patrick GARAYT donne la preuve qu’il peut tout chanter ! Avec plus de mille cinq cents concerts à son actif, il est difficile de rendre compte d’une carrière déjà si foisonnante. Patrick GARAYT a enregistré une cinquantaine de C.D. dont Le Ciel a visité la Terre, Les plus Beaux Airs de l’Opéra Français, « le ténor dans tous ses éclats ». Et dernièrement des Mélodies Napolitaines « Per la mia dolce fata », sous la direction de Michel PIQUEMAL Orchestre Pasdeloup et le chœur Régional d’Ile de France la messe de CAILLEBOTTE et La tête dans les étoiles « A la découverte des Ave Maria ».

Laisser un commentaire